Around the words

Paris, France

 

Mes livres

Des années vécues loin et ailleurs : des départs, des retours. 
J'aborde ces thèmes dans mes textes, entre récits et fiction, pour voyager en soi et au long cours.
Écriture et expatriation.
Écriture et résilience.

Côté hublot

Côté hublot
Editions Olizane, mars 2020

Fille d'une hôtesse de l'air et d'un cadre à Air France, l'auteure relate sa vie de voyages. Elle aborde ses longs trajets en avion, ses attentes dans les aéroports, ses expatriations mais également l'évolution de l'aviation, la banalisation des voyages, la dégradation des conditions de travail du personnel et le traitement des passagers. Dans ces chroniques aériennes, paysages, souvenirs et émotions défilent côté hublot, des années 1980 à nos jours.

D’escale en escale, la petite fille d’hôtesse de l’air devient une femme, une expatriée, une mère.

Vivre longtemps loin de son pays d’origine implique des questions d’identité et d’intégration : Comment grandit-on et vit-on loin de chez soi ? Que reste-t-il de tous ces départs et ces retours ? Ce récit, entre fiction et autobiographie, tente d’y répondre.

210 pages, format broché, prix: 15 € 

ISBN : 978-2-88086-494-1   

En librairie à partir du 5 mars 2020 et en vente sur les librairies en ligne.

Vingt-neuf semaines et des poussières d'étoiles

Cherche Midi,  2019

« Début mai 2013, alors que je suis expatriée avec ma famille dans un lointain pays d’Asie centrale, je découvre que je suis enceinte de mon troisième enfant. Fin octobre 2013, c’est déjà fini. Je dois interrompre ma grossesse à la suite de la découverte de graves malformations fœtales.

Vingt-neuf semaines in utero, quelques minutes en tête à tête, le bracelet d’une maternité parisienne, une photo de mauvaise qualité : ce sont les minces souvenirs que je possède.

Pour qu’il reste autre chose qu’un parcours médical et que la relation prenne forme d’une autre manière, moi, la maman de cet enfant né sans vie, je n’ai pas eu d’autre choix que d’écrire notre brève histoire. Comment se consoler d’avoir perdu un bébé que l’on a à peine connu ? Comment faire le deuil de celui que l’on a tenu seulement quelques minutes dans ses bras ? Comment apprend-on à vivre après, et avec cette perte ? Je tente de répondre à ces questions ; j’écris pour atténuer la douleur et, ainsi, mon enfant existe. »

176 pages, format broché: 17 €. Format EPUB: 10,99€

ISBN-13 : 978-2749160412


Site de l'éditeur : Cherche Midi


Commentaires des lecteurs:  

Kazakhstan chroniques vagabondes

Editions Olizane, 2017

Présentés sous forme d’un abécédaire, les 26 chapitres de ce texte abordent le Kazakhstan sous ses aspects les plus divers : tranches de vie, traditions, ressentis, portraits, culture, découvertes, rencontres, visites, etc. Le ton est léger tout en étant didactique, et l’auteure s’adresse à elle-même en se tutoyant, ce qui donne du relief à sa narration. Ce voyage insolite suit un parcours à la fois géographique et émotionnel. Le Kazakhstan, pays trop méconnu, y est dévoilé par touches personnalisées, entre récit de voyage et témoignage. Les textes, portés par la voix d’une personne qui a vécu dans le pays, évoquent également l’expatriation, le dépaysement, l’éloignement et la confrontation avec d’autres cultures.

192 pages. Format broché : 15 €

ISBN-13 : 978-2880864507

Site de l'éditeur : Olizane

Commentaires des lecteurs : 

Babelio 

Amazon

Dans la presse: 

Novostan 

Femmexpat 

 

"Cette lecture est bouleversante, elle est parfois belle, parfois elle vous envoie un coup de poignard en plein coeur. On ne ressort pas indemne de cette lecture, de ce témoignage vrai, sans compromis... 
Ce texte m'a bouleversée, m'a retournée les tripes, m'a émue, m'a mise en colère aussi, contre l'injustice de la vie". 

Une lectrice (Babelio, mai 2019, à propos du livre "Vingt-neuf semaines et des poussières d'étoiles"). 

Crédit photo: Le Cherche Midi

 

Revue des lecteurs

Un lecteur (critique Amazon 2017, à propos du livre "Kazakhstan chroniques vagabondes")

« À la fois drôle et émouvant, c'est un livre qui se lit facilement, d'autant plus qu'on peut le lire comme on veut : en partant de la fin, en partant du début , en sautant de chapitre en chapitre en fonction de ses envies. Il permet d'avoir un aperçu d'un pays totalement méconnu, mais qui semble plein de richesses. Les notes linguistiques et le lexique sont très utiles, ainsi que le petit descriptif du pays. Un peu guide touristique, un peu journal intime, il donne envie de visiter ce pays qui, comme l'écrit l'auteur, est "bien caché en plein milieu du monde". Il est aussi une illustration du grand chamboulement lié à une expatriation. Les malentendus, les rires, les moments de solitude, la fatigue, l'émotion, les découvertes. »