Les bénéfices de l'autoédition


Ils sont coachs, enseignants, thérapeutes, managers, entrepreneurs. Ils écrivent et ont publié leur livre. Rémi de Truchis de Varennes, auteur de « Enseignez l’argent à vos enfants » s’est lancé lui aussi dans un parcours d’écriture. Animateur d’une chaîne YouTube à succès, son livre constitue une étape supplémentaire pour valoriser son expertise dans la gestion patrimoniale.

Dans cette interview, il partage son cheminement et explique comment l’autoédition lui a permis de transmettre son message sur la gestion patrimoniale, mais aussi d’enrichir ses compétences.





Rémi de Truchis de Varennes : une courte présentation


Je propose à mes clients des solutions d’épargne et d’investissement et des conseils en matière de bonnes pratiques financières. J’ai une audience d’environ 10 000 abonnés sur ma chaîne YouTube, « Parlons long terme ».


Comment vous est venue cette idée d’écrire ?


Je lis un livre par semaine, la lecture très présente dans ma vie. Je ne suis pas auteur, mon métier c’est la finance. Pourtant je me suis dit que je pourrais proposer un manuel de gestion de l’argent pour les enfants de mes clients. Le déclencheur de l’écriture a été la rencontre avec d’autres entrepreneurs qui avaient fait ce chemin-là : poser et partager une expertise par écrit et proposer un contenu pragmatique et accessible à des lecteurs.


J’ai aussi eu envie de me perfectionner, de comprendre les mécanismes de l’écriture et de la publication. Cela représentait aussi un défi personnel : me lancer sur un sujet sur lequel je ne suis pas forcément à l’aise c’est-à-dire expliquer aux enfants les sujets financiers, alors que je suis un expert dans mon domaine professionnel.


Vous avez achevé ce livre pratique « Enseignez l’argent à vos enfants », un texte d’environ 12 000 mots. Dans cette aventure de l’écriture, qu’avez-vous le plus aimé ?


J’ai adoré tout le parcours d’autopublication, mais surtout toute la coordination autour de mon écrit. Dans mon métier, je travaille seul et donc m’ouvrir aux autres a été bénéfique. Pour autopublier mon livre, j’ai fait appel à des professionnels. À chaque étape de mon parcours éditorial, j’ai appris à leurs côtés et j’ai enrichi mes compétences. Ce que j’ai le plus aimé, c’est la collaboration pour mettre en valeur mon sujet. Il y a eu l’étape d’écriture et d’enrichissement du texte grâce aux relectures et avis, tout le travail de mise en page et aussi de la stratégie d’autopublication.


Je n’ai que 25 ans, je dirige une société qui marche bien, je suis rigoureux. J’applique des méthodes qui fonctionnent, et pour moi s’entourer de bons professionnels permet d’avancer beaucoup plus vite sur mes problématiques professionnelles, commerciales, éditoriales. J’aime apprendre en faisant faire et en m’appuyant sur des conseils de spécialistes, je comprends tout le processus.

Votre routine d’écriture ?


J’écris le matin. Entre 5 h et 7 h. Dès le réveil. Régularité et constance. J’ai écrit la première version de ce livre en 4 mois, des séances de 30 minutes par jour. Écrire fait partie de mon emploi du temps : je m’accorder du temps pour ce projet, c’était un engagement personnel vis-à-vis de moi-même.


Votre livre est bien positionné sur Amazon, comment avez-vous réussi ceci ?


J’ai fait appel à des spécialistes du référencement, ils m’ont aidé à bien choisir mes mots clés. La qualité du référencement est décisive pour réussir. J’ai aussi bénéficié d’un vrai engagement de ma communauté. Les premiers jours du lancement, j’ai réalisé 20 ventes dans la journée ! J’ai appliqué la démarche stratégique qui m’avait été conseillée. Je vais appliquer ce processus pour écrire d’autres livres.


Un ou deux conseils à ceux qui veulent se lancer ?


Ah ! Par où commencer ? J’ai tellement de choses à dire !

  • Ne pas réinventer la roue, le plus important, c’est d’être capable dans un livre pratique de synthétiser votre vision, agrémentée de bons conseils et les retranscrire à votre sauce, avec vos valeurs, en y mettant de vous-même.

  • Privilégier la simplicité et la clarté dans l’écriture, ne pas avoir peur de faire un petit livre court et efficace.

  • 100 % de ceux qui réussissent ont essayé. Il faut donc s’autoriser à essayer et ne pas se limiter.

  • Dans l’écriture, commencer à prendre des vraies habitudes. Il est inutile de se chercher de bonnes excuses pour ne pas prendre 30 minutes par jour pour écrire un bouquin. Au lieu de scroller sur Facebook, il vaut mieux investir en vous (avec une formation, avec du temps pour soi pour faire quelque chose d’utile) et après vous aurez une autre vie et vous serez fier.

  • L’autopublication est un parcours intéressant : c’est plus profitable, on est plus libre, mais il faut être rigoureux. Par exemple, demander un bon à tirer à Amazon et faire relire les dernières épreuves !


À propos de l’auteur


Enseignez l’argent à vos enfants : Le guide de l’éducation financière de 3 à 18 ans : argent, épargne et investissement en famille







Propos recueillis par Aude Ceccarelli


Correctrice et consultante en écriture, je vous aide à sublimer vos écrits. Je propose des services de correction, bêta-lecture, aide à la publication et à l’écriture.